Maitre Gims s’est-il vu refuser la nationalite francaise Afin de bigamie?

Votre question fait reference a un article de Closer, affirmant que la raison Afin de laquelle le chanteur n’avait nullement obtenu sa nationalite francaise tenait a sa situation de bigamie.

Voici ce qu’ecrivait Closer :

Avant de rencontrer DemDem, Maitre Gims a craque concernant les beaux yeux de la autre. et cela lui pose desormais probleme pour obtenir la nationalite francaise. Suivant les renseignements de Closer, en kiosque votre vendredi 29 mars, le chanteur a Par exemple ete marie a une Francaise qui vit au Maroc, avant de dire “oui” a le epouse actuelle en 2005. Avec sa premiere soeur, il a eu quatre enfants, dont DemDem connait par ailleurs l’existence. Le seul hic ?Maitre Gims n’a jamais divorce, ce qui a entrave la demande de nationalite francaise de l’artiste, meme lorsqu’il est arrive dans le territoire francais a l’age de 2 annees. Par exemple, d’apri?s l’article L313-11 du code de l’entree et du sejour des etrangers et du droit d’asile, pour devenir Francais, Il semble interdit de vivre “en etat de polygamie”. Or, c’est juridiquement la situation concernant Maitre Gims. Et si la polygamie est une cause de refus d’une requi?te de naturalisation, la jurisprudence a egalement etabli que le fait de vivre avec ses deux epouses dans un meme foyer est redhibitoire. Et si ce n’est jamais l’eventualite de Maitre Gims, l’administration francaise ne lui a toutefois forcement jamais accorde la nationalite.

L’article de Closer a ete abondamment repris.

Le ministere de l’interieur, contacte avec Checknews, conteste le visuel faite via Closer : «la polygamie n’est pas la raison», en ajoutant : «nous n’avons nullement a donner des raisons privees».

Selon nos precisions, la situation evoquee avec Closer (le chanteur n’aurait nullement divorce tout d’un premier mariage), sans forcement etre consideree tel une «situation effective de polygamie», est beaucoup un point de blocage de la procedure d’acquisition de nationalite du chanteur, mais n’est pas la raison principale. Continue reading